L’essor des marchés boursiers a profité aux régimes de retraite à prestations déterminées canadiens, dont la solvabilité médiane s’est approchée de 100 % en 2017.
Lisez plus : http://back.ly/fQG9w