Courez : C’est bon pour la santé

Une heure par jour, par semaine ou même pas mois, peu importe la durée que vous consacrez à la course à pied, sachez que c’est bon pour la santé. L’étude publiée dans le British journal of sports medicine et relayée par The Guardian est formelle. A la clé : Diminution des risques de mortalité liés aux maladies cardiovasculaires ou au cancers. Si de plus en plus de coureurs sont des seniors, attention, cela nécessite quelques précautions.

Étape 1 : Faîtes un check-up médical complet

Pour vérifier si votre condition physique vous permet de commencer la course à pied, prenez rendez-vous avec votre médecin pour réaliser un check-up complet. Test d’effort et un électrocardiogramme pour vérifier l’état de votre cœur, et de vos articulations : si tout est ok, votre médecin vous donnera le feu vert. Il ne vous restera qu’aucune contre-indication à la pratique de ce sport, vous pourrez chausser vos baskets.

Etape 2 : On s’équipe 

Courir n’est pas anodin. Pour préserver vos articulations des chocs subis, ne lésinez pas sur la qualité des chaussures. Elles doivent posséder un bon amorti, être adaptée à votre corpulence, à votre façon de courir et au type de sol sur lequel vous avez l’intention de vous entraîner. Dans un magasin de sport, demandez les conseils d’un spécialiste.

Etape 3 : On mise sur la progressivité

Allez-y progressivement. Vous aurez tout le loisir d’allonger la distance et augmenter la vitesse au fil des séances. Vous n’avez pas fait d’activité physique depuis très longtemps, alternez des phases de course lente et des phases de marche rapide. Respectez  vos limites et restez connectés à vos sensations.  Crampes, souffle coupé, palpitations, tête qui tourne : écoutez les signes que votre corps vous envoie. Ne les minimisez pas. Faîtes une pause. 

Etape 4 : On adopte un mode de vie équilibré

Impossible de commencer ou reprendre une activité physique sans un mode de vie équilibré. En chaussant vos baskets, profitez-en pour dire “adieu” à vos mauvaises habitudes : cigarette, alcool et malbouffe. D’un point de vue alimentaire : misez sur la vitamine D, présente dans les laitages, le tofu, les poissons gras, les épinards et le choux. Si vous adoptez les bons réflexes même à votre âge, vous verrez assez vite les répercussions positives sur votre santé et vos performances. Cela ne pourra que vous encourager à poursuivre dans cette voie.

Vous doutez de votre capacité à devenir un vrai coureur ? Permettez-nous de vous présenter Charly Bancarel. En février dernier, le doyen des marathoniens français, 89 ans, a disputé sa 30e course. L’ancien chauffeur routier reconverti dans l’hôtellerie n’a commencé la course à pied qu’à … 55 ans. Annecy, Toulouse, Paris mais aussi Londres, Berlin ou encore New York. les marathons se succèdent.  L’octogénaire s’entraîne deux à trois fois par semaine sur les chemins du Cantal, sa région. Il lui arrive même quand il le peut d’enfourcher son vélo pour rouler 50 à 60 kilomètres à vélo chaque semaine. 

 

Recevez une offre immédiatement !